Bien connaître la santé du bichon

santé du bichon

Petit et intelligent, le bichon est un chien de compagnie fidèle. Il se distingue par sa petite taille et sa robe d’un blanc immaculé. Energétique, il est sensible à différentes maladies. Il est donc important de bien connaître ces maladies avant d’adopter un bichon.

Les maladies héréditaires

Le bichon maltais possède quelques maladies héréditaires. L’hydrocéphalie en fait partie, elle touche surtout les chiens de petite taille. Il s’agit d’une anomalie caractérisée par une accumulation de liquide dans les cavités du cerveau. Cela est souvent dû à une obstruction des voies de circulation du liquide cérébro-spinal. Cela se manifeste par une tête bombée et des crises d’épilepsie. S’ajoute à cela des troubles du comportement et des problèmes d’apprentissage. Il y a aussi le kyste quadrigéminal. Il s’agit d’une poche contenant du liquide située dans le cerveau. Les symptômes sont à peu près les mêmes que pour l’hydrocéphalie. Heureusement, des traitements existent. Le bichon est aussi sensible à la méningo-encéphalite nécrosante. Il s’agit d’une maladie inflammatoire du cerveau. Les symptômes apparaissent vers l’âge de 2 ans. L’animal a surtout des troubles du comportement. Face à cette maladie, l’intervention doit être rapide. En effet, si le bichon n’est pas pris en charge, il peut tomber dans le coma en quelques mois. Le traitement est essentiellement médical. Le syndrome de tremblements répondant à l’administration de corticoïdes touche aussi le bichon. Il se manifeste vers l’âge de 5 ans. Comme son nom l’indique, le chien souffre de tremblements. Des tremblements intentionnels sont aussi présents. Cela signifie qu’il tremble lorsqu’il fixe son attention sur quelque chose. Il souffre aussi de troubles de l’équilibre et fait souvent des chutes. Le mode de transmission n’est pas connu mais les symptômes s’aggravent très vite. Le traitement est à base de molécules immunosuppressives. Et le pronostic est bon en cas de traitement rapide.

Les maladies transmissibles

Le bichon est sensible à différentes maladies. Il est possible de citer la rage et la leptospirose. La rage se transmet par morsure, griffures et léchages. La leptospirose se développe dans les lieux insalubres. Cette maladie se manifeste par de la fièvre et une gastro-entérite. De plus, la peau et les muqueuses deviennent jaunes. Le virus se transmet par voie cutanée, en présence d’une plaie par exemple. Mais une bonne vaccination devrait offrir une bonne protection face à ces deux maladies. Le bichon doit être bien nourrit. En effet, il a une sensibilité dentaire. Ainsi, il est conseillé de lui donner à manger à des heures fixes. De plus, les bichons peuvent avoir la glycogénose de type la. L’enzyme permettant d’utiliser les stocks de glycogène et les transformer en glycose est absente. Ainsi, l’animal ne peut pas supporter le jeun. Les chiots atteints de cette maladie sont chétifs et difficiles à allaiter. Plus de la moitié des chiots malades meurent durant le sevrage. Le bichon maltais peut aussi être atteint par une hernie discale. Dans ce cas, le disque intervertébral rentre dans la partie de la colonne vertébrale. Ainsi, il comprime la zone qui contient la moelle épinière. Le chien souffre d’une paralysie plus ou moins importante des membres. Le pronostic dépend de la gravité des symptômes. Et le traitement est essentiellement chirurgical. Le virus de la maladie de carré présente également un risque. Il se transmet par simple contact et peut avoir plusieurs formes. L’animal malade souffre de manque d’appétit et de fièvre.